Charline Bour, talent du mois de janvier

Charline rejoint le Fonds Clinatec ce début d’année en tant que Post Doctorante en data science et intelligence artificielle sur le projet "Diabète et stress" dont l’objectif est de concevoir un outil simple et accessible pour le grand public permettant de mesurer les états de stress des personnes, notamment celles touchées par le diabète.

« Le fait que Clinatec réponde directement aux besoins exprimés par les médecins m’a vraiment inspirée. Cela montre une connexion directe entre la recherche et son application concrète. »

Bonjour Charline,

Quel est votre parcours ? Comment êtes-vous arrivée à Clinatec ? et sur quel projet travaillez-vous ?

J’ai fait un master en Probabilités et Statistiques appliquées à l’Université de Lorraine. Pendant ce master, j’ai eu la chance d’effectuer un stage de 6 mois au Luxembourg Institute of Health. J’y ai découvert comment l’analyse de données et les statistiques peuvent être mises à la disposition de la recherche médicale. Après mon master, j’ai continué avec une thèse, à l’Université du Luxembourg et au Luxembourg Institute of Health, portant sur « Use of artificial intelligence methods for the analysis of real-world and social media data in digital epidemiology » se concentrant en particulier sur le diabète et la détresse liée au diabète.

Je suis arrivée à Clinatec juste après ma thèse, en janvier 2024. Le fait que Clinatec réponde directement aux besoins exprimés par les médecins m’a vraiment inspirée. Cela montre une connexion directe entre la recherche et son application concrète, ce qui est essentiel pour moi. J’aime l’idée de travailler dans un environnement où la recherche peut rapidement se transformer en solutions pour améliorer la santé et le bien-être des patients.

Je travaille actuellement sur le projet ‘Diabète et stress’, visant à développer un outil simple et largement accessible pour reconnaître et quantifier les états de stress. C’est particulièrement pertinent pour les personnes diabétiques, car le stress chronique peut affecter de manière significative la glycémie. Pour atteindre cet objectif, je vais analyser divers types de données, notamment la voix et des données physiologiques. On espère lancer une étude clinique et recruter des patients diabétiques pour suivre stress et glycémie de manière plus approfondie. Cela représente une étape cruciale, bien qu’il y ait encore beaucoup de travail à faire pour y parvenir. L’objectif à moyen terme est de transformer nos recherches en un outil pratique et efficace pour les patients et les professionnels de santé.

Le principal défi technique et scientifique lié à ce projet réside dans la précision et la fiabilité de la collecte et de l’analyse des données. En effet, les indicateurs de stress, en particulier dans un contexte comme le diabète, peuvent être subtils et varier considérablement d’une personne à l’autre.

Le Fonds Clinatec représente une opportunité incroyable pour l’avancement de ma carrière, grâce à l’expérience diversifiée et approfondie que je vais acquérir. En travaillant sur le projet ‘Diabète et stress’, je vais pouvoir me familiariser avec de nouveaux types de données, mais aussi élargir mes compétences en matière d’analyse de données complexes.

Je vais également gagner dans la conduite d’études cliniques, du recrutement de patients à la gestion des aspects éthiques et logistiques, et enrichir ma compréhension du processus de recherche médicale. Cela me fournira une perspective essentielle allant au-delà de la recherche pure.

De plus, travailler au sein d’une équipe pluridisciplinaire comme celle au Fonds Clinatec est un atout considérable. L’échange avec des collègues issus de différents domaines et travaillant sur des thématiques variées va grandement contribuer à élargir mes horizons.

Autres articles, actualités et publications

13 février 2024

Actualités

1 février 2024

Actualités, Recrutement

16 janvier 2024

Actualités, Évènement