Faites connaissance avec nos talents !

Août 2023 : Mathieu Bonis, stagiaire ingénieur en développement informatique et traitement de signal, et jeune talent du Fonds Clinatec !

Grâce au mécénat de compétence établi avec Expleo, Mathieu effectue son stage de fin d’étude au Fonds de Dotation Clinatec en qualité d’ingénieur en traitement du signal.

Bonjour Mathieu, quel est votre parcours ? Comment êtes-vous arrivé à Clinatec ?

J’ai 24 ans, je suis stagiaire ingénieur en développement informatique et traitement du signal. Dans le cadre d’un mécénat de compétences, je suis mis à disposition du Fonds Clinatec par la société Expleo, acteur global de l’ingénierie, de la technologie et du conseil, sur un sujet lié au traitement de signaux neuronaux.

À la suite d’une école préparatoire et des concours aux grandes écoles, j’ai intégré les Mines de Saint-Etienne sur un cursus Ingénieur Systèmes Microélectronique et Informatique. J’ai ensuite choisi de m’orienter vers les systèmes technologiques associés au secteur biomédical. Pour cela, j’ai intégré Polytechnique Montréal où je me suis spécialisé en génie biomédical lors de ma dernière année, avant de revenir en France.

Quelle est la thématique du projet sur lequel vous travaillez ?

Près d’un quart de la population mondiale souffre de troubles du sommeil, les causes sont nombreuses et souvent liées à une maladie neurologique. Au sein de Clinatec, nous travaillons sur l’étude de ces troubles dans le cadre de la maladie de Parkinson. J’assiste un doctorant, Nathan Barbe, dans sa thèse sur les effets de la stimulation cérébrale profonde, technique de neuromodulation fonctionnelle des réseaux de neurones dans le cerveau, appliquée aux troubles du sommeil.

Quel est le principal challenge lié à ce projet ?

Depuis plus de 30 ans, la stimulation cérébrale profonde a fait ses preuves pour réduire les troubles moteurs de la maladie de Parkinson. Je pense que les résultats de cette étude préclinique pourraient être significatifs sur l’analyse de la neurostimulation pendant le sommeil. Cela permettrait à de nombreux patients parkinsoniens de mieux vivre au quotidien et cela pourrait même avoir un impact positif pour le traitement d’autres maladies.

Les applications que je développe pour l’étude des signaux neuronaux se font à l’aide de logiciels tels que MATLAB ou Python. Ici à Clinatec, je côtoie de nombreux scientifiques appartenant à l’ensemble de l’univers de la R&D biomédical, des biologistes aux ingénieurs.

Ce stage aura-t-il un impact sur votre carrière ?

En effet, ce stage aura un réel impact sur mon projet de carrière car il m’offre une précieuse expérience dans la recherche et le développement de dispositifs médicaux. De plus, il élargit mes connaissances en biologie avec la compréhension des signaux cérébraux, en traitement de signal avec les différentes méthodes de l’état de l’art ou en développement d’applications spécifiques aux besoins des chercheurs.

Contrairement à la plupart des entreprises où chaque secteur fonctionne de manière indépendante, générant ainsi des obstacles au développement de solutions, Clinatec adopte une approche collaborative. C’est un monde pluridisciplinaire qui demande d’être rigoureux et d’avoir de vastes connaissances pour faciliter la communication entre les professionnels de divers horizons. Cela permet de mieux comprendre les enjeux et les contraintes liés aux projets et de proposer rapidement des solutions efficaces.

« La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent ! »
Je propose cette citation d’Albert Einstein comme une invitation à la réflexion pour tous les chercheurs et ingénieurs spécialisés dans le domaine du traitement de signal, une communauté que je crois nombreuse et concernée.

Merci de cette présentation Mathieu !

Autres articles, actualités et publications

13 février 2024

Actualités

1 février 2024

Actualités, Recrutement

24 janvier 2024

Actualités