Le FDD recrute un post-doc en neurobiologie

Vous voulez faire un post-doc au sein d’un centre de recherche biomédicale novateur ? acquérir une nouvelle expérience dans un contexte différent de votre thèse ? nouer de nouvelles collaborations ? Le FDD Clinatec recrute un / une post-doc pour contribuer à l’avancement scientifique du projet AstroPark-ESTIME : étude in-vitro  de la stimulation cérébrale profonde et de la neuro-illumination.

Télécharger la fiche de poste >> Post-doc_ESTIME_11.2022

  1. Description du projet AstroPark-ESTIME

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative qui touche près de 6,5 millions de personnes dans le monde et est caractérisée par la destruction d’une population spécifique de neurones impliqués dans le contrôle de la mobilité. Les symptômes qui en résultent sont une lenteur dans les mouvements, une rigidité musculaire et des tremblements au repos. Différents types de traitements existent pour améliorer la qualité de vie des patients, des traitements médicamenteux et/ou par chirurgie.

Parmi ces traitements chirurgicaux, la stimulation cérébrale profonde (Deep Brain Stimulation), co-inventée par les Professeurs Pollak et Benabid en 1987, permet de stopper les symptômes moteurs chez les patients Parkinsonien lorsque la stimulation électrique est active. Ce traitement intervient à un stade avancé est essentiellement symptomatique mais n’agit pas sur la progression de la maladie. Bien que la DBS ai montré son efficacité, les mécanismes d’action de ce traitement au niveau cellulaire et moléculaire restent à identifier.

Le projet AstroPark-ESTIME consiste en l’étude de l’effet mécanistique de la stimulation électrique haute et basse fréquences sur des modèles cellulaires d’Astrocytes et de Neurones dérivés de cellules souches (iPSC). Les techniques de culture cellulaire, d’immunofluorescence, de biochimie et de biologie moléculaire seront principalement utilisées.

  1. Mission

Le/La post-doctorant(e) contribue à l’avancement scientifique du projet AstroPark-ESTIME (études des mécanismes cellulaires et moléculaire de la stimulation électrique) ainsi que de la mise en place de modèle cellulaire (astrocytes et neurones) à partir de cellules iPS. Elle/Il participe à l’élaboration des protocoles techniques, la mise en place des paramètres d’électrostimulation et met en œuvre les expérimentations de biologie cellulaire, moléculaire, biochimie (…) tout en participant activement au fonctionnement du laboratoire au quotidien. Il/Elle concourt à l’organisation des expérimentations. Le/La post-doctorant(e) devra présenter ses résultats et interprétations ainsi que le projet.

Ses missions s’effectueront sur deux sites différents, Grenoble et Genève avec des déplacements à prévoir.

  1. Activités
  •  Activités principales :

–   Avancement du projet scientifique. Participation aux réunions et présentation du projet et des résultats.

– Conduire des expériences courantes de biologie cellulaire (congélation /décongélation de cellules, culture cellulaire, immunofluorescence) et de biologie moléculaire (dosage enzymatique, analyses Protéomique, Transcriptomique et Métabolomique).

– Utiliser les dispositifs d’électrostimulation sur culture cellulaire 2D (formations sur place).

– Développer de nouveaux protocoles techniques.

– Tenir un cahier de laboratoire, consigner / mettre en forme les résultats et en rendre compte.

– Préparer les appareillages et effectuer les contrôles, réglages et entretiens.

– Appliquer et faire appliquer les règles de sécurité. Formations en début de contrat.

  • Activités associées :

– Surveiller les appareillages, en assurer la maintenance de premier niveau.

– Gérer les collections cellulaires.

– Planifier l’utilisation d’appareils spécifiques.

– Suivre l’évolution des techniques de biologie cellulaire et moléculaire par lecture d’articles scientifiques.

– Participer à la formation technique aux modes opératoires et à l’utilisation des dispositifs expérimentaux des stagiaires, doctorants ou nouveaux arrivants au Fonds de Dotation Clinatec.

  1. Compétences
  •  Connaissances sur l’environnement professionnel :

– Expériences en biologie cellulaire et moléculaire.

– Connaissances solides en neurosciences.

– Connaissances des règles d’hygiène et de sécurité relatives au domaine d’activité. Des formations seront nécessaires.

– Lecture et rédaction d’articles scientifiques en anglais.

  • Savoir-faire opérationnel :

– Maitriser les techniques de biologie cellulaire, de microscopie et de biologie moléculaire.

– Interpréter des résultats et les transmettre.

– Organiser les stocks et les commandes pour ses propres expérimentations.

  • Savoir-être :

– Sens du travail en équipe.

– Initiative et autonomie dans l’organisation et la gestion du travail au quotidien.

– Rigueur dans la conduite des procédures expérimentales.

– Interaction avec les interlocuteurs internes et externes de l’équipe (partage des connaissances notamment).

  1. Contraintes particulières
    Manipulation de produits biologiques d’origine humaine, utilisation d’un dispositif d’électrostimulation (Formation de sensibilisation au risque électrique).
    Nécessité de déplacements réguliers entre deux sites.

Autres articles, actualités et publications

13 février 2024

Actualités

1 février 2024

Actualités, Recrutement

24 janvier 2024

Actualités